QUI SOMMES-NOUS?

L'association PARENTHÈSE

 

L'association Parenthèse est aujourd'hui un des éléments incontournables du tissu associatif Castanéen. La variété de ses activités, le nombre d'enfants et de jeunes qui la fréquente sont les témoins de son dynamisme et de son impact sur la commune.
Mais Parenthèse ne s'est pas bâti en un seul jour !

Voici donc, retracée en quelques lignes, ce que fût son histoire...
Les bâtiments actuels sont construits en 1974. Ils abritent alors les locaux du centre de loisirs municipal.
Castanet-Tolosan n'est encore qu'un village qui voit sa population croître régulièrement grâce à l'implantation de nouvelles entreprises dans le sud-est toulousain.
Dans les années 1978-1979, le centre de loisirs est donné en gestion à la Maison des Jeunes et de la Culture, qui crée une section dénommée : Maison de l'Enfance.
Elle développe d'autres activités en direction de l'enfance : ateliers du soir, ciné-club, 1/3 temps pédagogique.
En 1986, la Maison de l'Enfance crée une nouvelle activité essentielle pour son essor : le Centre de Loisirs Associé à l’école, en élémentaire.
En 1989, la commune crée une structure dénommée : Association de gestion de la Maison de l'Enfance et du Centre de Loisirs.
Sa croissance se poursuit régulièrement, notamment par la reprise, fin 1990, de l'activité "Jeunes".
Début 1991, la Maison de l'Enfance devient Association Parenthèse.
A partir de cette date, l'association connaît une période de stabilité qui va l'amener à mieux définir sa mission et à améliorer la qualité du service rendu à la population.

A l'heure actuelle l'association est organisée en 2 secteurs.


Le secteur Enfance 3/12 ans : L'accueil de loisirs associé à l'école (ALAE) de Pompertuzat, l'accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) du mercredi et l'accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) des vacances scolaires.

Le secteur Jeune 11/17 ans : L’Accueil de Loisirs Associé au Collège (ALAC) Jean Jaurès, l'Espace Jeunes « André Malraux », les chantiers Ville-Vie-Vacances, le Studio Musique, le Passeport Vacances.

Le projet éducatif

 

Le projet éducatif a pour finalité la prise en compte de l’intérêt de l’enfant, dans sa globalité, à travers son épanouissement, dans ses dimensions physique, psychique, cognitive, éducative et sociale.

 

Il s’agit ainsi de favoriser l’acquisition du savoir-être et savoir-faire en complément des apprentissages scolaires (développer l’autonomie, la liberté et le choix des enfants dans leurs loisirs et leurs projets).

 

 

L’association Parenthèse s’attache donc à :

 

 v  Développer les sens et aptitudes mentales et physiques

 

 

 

v   Sensibiliser :

 

                            -   au respect d’autrui ;

 

 -  au respect de l’environnement ;

 

 -   au respect des valeurs culturelles.

 

 

 

v  Sensibiliser au respect des différences : expérience de toutes les mixités sociale, culturelle, physique, générationnelle, mixité des genres (rencontre, compréhension et acceptation de la différence).  Chaque enfant doit pouvoir se sentir également considéré aux autres, quelles que soient ses différences physiques, émotionnelles, familiales, culturelles, de capacités et d’intérêts.  Cette acceptation des différences doit devenir une source d’enrichissement du groupe. 

 

 

 

 

v   Apprendre les solidarités et l’entraide (engagement et participation active)

 

 

 

v  Favoriser la parole et  l’écoute :

 

-  être à la fois auteur et interprète de ses pensées par des paroles posées devant les autres enfants et les adultes ;

 

- apporter des informations qui le touchent et donner son avis lorsque les décisions à prendre le concernent ;

 

-  perfectionner l’affirmation de soi et les compétences en matière d’expression orale.

 

-  accéder à plusieurs moyens d’expression (dessin, peinture, texte, poésie, musique, chant, théâtre, modelage, construction… ;

 

-  disposer d’une assistance  qui écoute ce qu’il exprime et que ces paroles puissent être reconnues et valorisées ;

 

-  faire naitre l’échange de différentes situations de communication.

 

 

 

v  Développer le sens critique et le libre arbitre :

 

-  participer aux décisions qui visent l’organisation de son quotidien (exercice de la démocratie participative) ;

 

-  prendre des initiatives et assumer des responsabilités en fonction de ses aptitudes et envies ;

 

-  favoriser la place de l’enfant dans le groupe et l’affirmation de sa personnalité.

 

 

 

v   Apprendre la citoyenneté : défense des  valeurs fondamentales d’égalité, de liberté, de fraternité, de justice sociale, de laïcité.

 

 

 

v  Apprendre la vie en groupe, en société, la convivialité :

 

-  établir et renforcer le lien entre les jeunes et les adultes au-delà du temps scolaire ;

 

-  dynamiser un réseau de jeunes au sein du territoire communal et intercommunal ;

 

-  renforcer l’appartenance à un groupe plus ou moins restreint au sein duquel l’enfant peut tisser des relations d’amitié, jouer, discuter, participer à des projets, se sentir exister autrement qu’à travers le regard des adultes.

 

 

 

v  Apprendre le sens des responsabilités :

 

-  disposer d’un ensemble de lois et de règles qui le protègent au sein du groupe ;

 

-  connaître l’existence de sanctions qui lui rappellent la limite franchie et l’autorisent à réintégrer le groupe ;

 

-  recevoir différentes formes de reconnaissance en cas de service rendu (être remercié ou félicité en cas de réussite).

 

 

 

v  Obtenir la considération des parents ou responsables légaux : chaque parent doit pouvoir se sentir accueilli dans l’espace loisirs de son enfant afin  que celui-ci ne ressente pas de barrière infranchissable entre ce qu’il vit à la maison et ce qu’il fait au centre de loisirs. Les identités et cultures familiales doivent être reconnues et valorisées.

 

 

 

v  Donner à l’enfant la possibilité de se déplacer librement au sein du centre de loisirs où les risques d’accidents sont réduits, où il se sent protégé des agressions, insultes, moqueries et coups de manière à ce qu’il rejoigne l’univers familial dans un état de santé physique et émotionnel au moins aussi satisfaisant  qu’à son arrivée au centre de loisirs.